ecobpceFilière sport, emploi, associations sportives, pratique sportive : l’étude conduite par BPCE L’Observatoire dresse un état des lieux sur les effets du confinement.

La baisse d’activité de la filière sport en 2020, serait de 30 % soit 54 Md€ contre 78 Md€ en 2019.
77 % des TPE PME dans le domaine du sport s’estiment fortement impactées par la crise sanitaire. Néanmoins l’emploi reste préservé en lien avec un recours massif au chômage partiel (85 % des sondés) CoSMoS/SportCarriere. L’étude met en évidence que la filière sport, relativement à la moyenne des TPE/ PME, est globalement plus orientée vers la croissance que vers la consolidation financière ; elle risque d’être davantage exposée que la moyenne à cette rupture brutale d’activité d’autant qu’elle se situait sur un rythme de croissance soutenu.

 

Les associations sportives plus exposées à la crise que leurs consoeurs

Avec seulement 22% de ressources sous forme de subventions publiques (contre 45 % pour la moyenne des associations), les associations sont davantage sensibles aux aléas de l'environnement souligne l’étude qui pointe que 35% des recettes d’activités sont liées à la tenue d’événements qui ont été souvent annulés. Les demandes de remboursement de cotisations constituent également un risque.

Quant à la pratique sportive, 64% des français ont été en manque de sport de plein air mais 40 % ont pratique une activité sportive (surtout d’intérieur) pendant le confinement. Plus d’un tiers ferait plus de sport après le confinement.

Pour lire l'étude, cliquez ici...

Source : Acteurs du sport

Coordonnées

CDOS 71
Maison des Sports - Espace 71
16, rue des Près
71300 Montceau-les-Mines

Partenaires institutionnels

 

ans logo ref rvb logo Cg71logoBFC



Suivez-nous.

Mentions légales

Copyright © 2014. Comité Départemental Olympique et Sportif de Saône-et-Loire. Tous droits réservés.